RDV URGENTS :

SECRETARIAT :

RDV URGENTS :

SECRETARIAT :

Chirurgie Innovante pour traiter les fractures du poignet : La technique MIPO

Qu'est-ce qu'une fracture du poignet ?

La fracture du poignet est la fracture la plus fréquente au niveau du membre supérieur ; Elle touche l’extrémité distale d’un des deux os de l’avant-bras. Un traitement inadéquat va entraîner des séquelles graves, telles qu’une limitation des mouvements et des douleurs.

 

D’autres lésions, comme des atteintes ligamentaires ou cartilagineuses, peuvent également être associées à ces fractures. Quoi qu’il en soit, lorsque la fracture est déplacée, une ostéosynthèse (fixation des fragments osseux par du matériel prothétique) est nécessaire pour stabiliser la région.

Quel est le traitement habituel des fractures du poignet ?

La méthode courante est l’ostéosynthèse par plaque antérieure, visant à réduire le déplacement de la fracture et à maintenir la réduction grâce à une plaque vissée dans l’os. Traditionnellement, cette plaque est positionnée du côté de la paume de la main, sous la peau et les tendons, nécessitant une incision d’environ 5 à 7 cm sur la face antérieure du poignet.

 

Toutefois, des techniques innovantes, telles que la technique MIPO, permettent de réduire considérablement la taille de cette incision et les dommages chirurgicaux.

En quoi consiste la technique MIPO ?

L’acronyme MIPO désigne la Procédure Mini-Invasive d’Ostéosynthèse. Cette technique vise à stabiliser une fracture du radius distal à l’aide d’une plaque antérieure, tout en limitant l’incision à seulement 1 à 2 cm. Cette approche novatrice permet de préserver au maximum la vascularisation osseuse ainsi que les muscles et les tissus adjacents à la fracture.

Quels sont les avantages de la technique MIPO pour le traitement des fractures du poignet ?

Outre les avantages esthétiques d’une petite cicatrice sur la face antérieure du poignet, cette approche mini-invasive permet de réduire les douleurs postopératoires.

 

De plus, la préservation des tissus périphériques autorise une mobilisation immédiate du poignet (sous réserve de ne pas porter une charge supérieure à 2 kg), le plus souvent aucune immobilisation n’est nécessaire en postopératoire ; La mobilisation précoce du poignet contribue à améliorer la vitesse de récupération.

 

Perfectionnement de la technique :


« Nous avons affiné la technique MIPO en développant la technique de réduction sur plaque permettant de positionner la plaque à l’endroit précis où la réduction sera la plus stable, limitant ainsi le risque de déplacement secondaire. »

Quelle est la place de l'arthroscopie dans le traitement des fractures du radius distal par technique MIPO ?

L’arthroscopie est une procédure qui utilise une caméra minuscule (arthroscope) pour visualiser l’intérieur des articulations du poignet. Bien que l’arthroscopie ne soit pas directement liée à la fixation des fractures, elle peut être utilisée de manière complémentaire dans le traitement des fractures du radius distal. L’arthroscopie permet aux chirurgiens d’inspecter l’articulation, de diagnostiquer d’éventuelles lésions ligamentaires associées et de guider la réduction anatomique des fragments de fracture.

Le mot du spécialiste :

La technique MIPO dans le traitement des fractures du radius distal est une innovation introduite par le Professeur Liverneaux de Strasbourg. Elle permet de traiter les fractures du radius distal de manière mini-invasive, favorisant ainsi la récupération postopératoire. Cette technique doit être pratiquée par des opérateurs expérimentés. Au Pôle Main Poignet Bordeaux Mérignac, cette approche s’aligne parfaitement avec notre ambition : restaurer la fonction chez les patients traumatisés.